Retour aux articles

To BIM or not to BIM

To BIM or not to BIM

Vendredi 11 décembre 2020

Le BIM, pour Building Information Modeling, ou encore modélisation des informations sur les bâtiments, est une méthode de digitalisation permettant de concevoir, construire, gérer et entretenir un bâtiment de manière collaborative. Le BIM consiste à offrir un système informatique unique, centralisé, cohérent et actualisé de la modélisation digitale du bâtiment, en remplacement des représentations préexistantes, au format papier ou numérique, jusqu’alors trop dispersées et le plus souvent incompatibles entre elles.

> Pourquoi une GMAO pour la maintenance immobilière ?

Le BIM est un sujet qui s’impose désormais comme une priorité à l'ordre du jour des Facility Managers, mais qui reste encore mal compris et donc encore largement sous utilisé. Certains estiment que le processus de mise en œuvre des données BIM est trop lourd, ou qu'il implique la connaissance de logiciels de CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et de modélisation 3D sophistiqués et onéreux afin d'utiliser les informations. Ces deux idées ne sont aujourd'hui plus complètement exactes. Nous allons détailler ci-dessous les avantages de la démarche, les challenges à surmonter et, comme ce sujet nous tient particulièrement à coeur, nous allons voir comment associer le BIM à un logiciel de GMAO afin d'optimiser l'exploitation-maintenance des bâtiments.

Quels sont les avantages de la modélisation BIM ?

Le Building Information Modeling offre une expérience riche et en 3D qui comprend des simulations et des répétitions numériques de toutes les étapes du processus de conception, de construction et d'exploitation. Le BIM encourage également la collaboration, permettant la gestion numérique et le partage des informations par l’ensemble des acteurs de la construction et de l’exploitation. Les informations contenues dans le BIM permettent une prise de décision plus éclairée, une meilleure visibilité pour tous, facilitent la communication pendant le projet et, globalement, garantissent des économies et de meilleurs résultats. Étudions cela de plus près en listant les avantages du BIM :

  • Réalisation d’économies à la livraison du bâtiment : possibilité de virtuellement construire autant de fois que nécessaire pour créer le modèle parfait
  • Réalisation d’économies au niveau de l'exploitation du bâtiment
  • Meilleur contrôle des budgets : par une modélisation très précise les budgets sont mieux contrôlés
  • Efficacité améliorée : comme tous les acteurs travaillent en collaboration, les erreurs, les divergences et les doubles emplois sont évités
  • Amélioration de la satisfaction des clients : le client reçoit un ouvrage qui correspond parfaitement à ses attentes et à ses besoins
  • Augmentation de la sécurité : le BIM permet de réaliser des études sur le comportement des foules et de modéliser des incendies afin d'optimiser les normes de sécurité publique
  • Meilleure prévisibilité du projet et modification précoce : les projets peuvent être visualisés à un stade précoce, via une maquette 3D, ce qui donne aux propriétaires et aux exploitants une idée claire de l'intention de conception et leur permet de modifier l'architecture pour obtenir l'ouvrage qu'ils souhaitent

Quelles sont les difficultés associées au BIM ?

Si les avantages des systèmes BIM sont nombreux, il n’en reste pas moins que cette innovation présente encore un certain niveau de difficulté. Bref résumé des challenges à surmonter lors d’un projet BIM :

  • Coût d’investissement en logiciels : achat et mise en oeuvre
  • Manque d’intérêt de la part des acteurs du projet
  • Mauvaise appropriation des outils dû à une conduite du changement et des formations insuffisantes
  • Problème de standardisation des outils pouvant entraîner des incompatibilités
  • Difficulté à “onboarder” l’intégralité des participants de la conception du bâtiment à son exploitation

Ces difficultés s’estompent néanmoins au fil des années. Cela est dû, d’une part, à la baisse des coûts des logiciels et des infrastructures, et tout particulièrement l'architecture matérielle Cloud sur laquelle les solutions les plus modernes sont hébergées et, d’autre part, à la plus grande maturité numérique des acteurs permettant de faciliter l’acceptation de l'innovation et de ces solutions de nouvelle génération.

Qu’est ce que le BIM pour la maintenance ?

Les informations stockées dans le BIM comprennent les calendriers et les plans ainsi que des fiches techniques sur les actifs telles que le coût, l'emplacement, la durée de vie, l'impact carbone, la maintenance, les pièces de rechange, les commandes, les remplacements, le numéro de série, les détails de la garantie, etc. 

On dispose ainsi d'une quantité massive de données à traiter, et lorsqu'elles peuvent être directement intégrées à un logiciel de CAFM (Computer Aided Facility Management) ou une GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) telle que Yuman, les données directement déversées dans ces logiciels permettent un suivi précis, rigoureux et efficace de l’ensemble des opérations de maintenance et facilitent la transition entre la phase de construction et la phase d'exploitation du bâtiment. A la clé et sur le long terme, réduction du nombre d’incidents, facilitation des opérations d’entretien, allongement de la durée de vie des équipements et des infrastructures.

Le BIM permet aux Facility Managers de prendre des décisions en connaissance de cause tout au long du cycle de vie des installations dans des domaines tels que l’organisation et l'utilisation de l'espace, la maintenance des équipements et des biens, la consommation d'énergie et la rentabilité du bâtiment. 

Le nombre de défaillances des équipements et des biens grâce aux diagnostics rapides et à la prévision des performances des actifs, en particulier lorsque le bâtiment intègre de l'IoT (Internet des Objets) . Les responsables et techniciens de maintenance peuvent également disposer de visualisation en 3D de l'actif technique, de maquette, de plan, d'emplacement, de l'historique et des spécifications du service, ainsi que des informations contractuelles avant une visite de maintenance, ce qui améliore les diagnostics, les temps de réponse et réduit le nombre d'interventions.

L’extension du BIM à l’exploitation d’un bâtiment s’identifie sous l’acronyme BMM pour Building Maintenance Management. Ainsi, la capacité à connecter ces données à l'aide de normes ouvertes augmente considérablement le nombre de statistiques disponibles pour une analyse fine de l’exploitation d’un site tant d’un point de vue opérationnel que financier. 

Bien que la reconnaissance de la stratégie BIM dans la gestion des bâtiments et les initiatives de l'industrie en termes de normalisation soient grandissantes en France et en Europe, les implications du BIM dans la phase d'exploitation sont encore relativement nouvelles. Ainsi s’il existe un grand nombre de mises en œuvre du BIM pendant les phases de conception, de planification et de construction, de nombreuses auteurs soulignent que l'utilisation spécifique du BIM dans le secteur du Facility Management reste encore très limitée.

Certaines études récentes ont proposé l'utilisation du BIM pour intégrer les informations relatives à la maintenance, notons  cependant que les informations nécessaires à son exécution ne sont pas toujours disponibles dans un modèle numérique intégré et standardisé. Les bâtiments existants sont souvent confrontés à des informations obsolètes en raison de l'omission de la mise à jour de la documentation conforme à l'exécution, ce qui constitue un défi pour l'utilisation d'une stratégie BIM dans ce contexte.

L'interopérabilité entre les technologies BIM et les technologies FM actuelles reste néanmoins un défi centré sur le transfert de l'information et de la donnée lors de l'exploitation et de l'entretien du bâtiment.

Le BIM, une obligation ?

Pour de nombreux pays, comme la Grande-Bretagne, le BIM est désormais une obligation pour les projets du secteur public qui impose de disposer de toutes les informations, documentations, plans et données relatives aux projets et aux actifs sous format numérique structuré et standardisé. Pour d’autres pays, à l’instar de la France, c’est une stratégie d'incitation qui a été retenue et qui se traduit par un engagement volontaire à respecter le plan BIM 2022 mis en place dans le cadre de la transition numérique. Quoiqu’il en soit, l’usage de cette modélisation prend de l'ampleur dans le monde entier, de sorte qu’elle devient incontournable pour de plus en plus de Facility Managers et de prestataires de service. 

Conclusion

Le BIM est la technologie appropriée pour assurer le stockage et la récupération des données relatives à la construction, à la maintenance et à la gestion des bâtiments existants. Cette approche apporte un nombre considérable d'avantages tels que la cohérence des données, l’assurance de disposer tout au long de la vie du site d’une modélisation pertinente, la possibilité de bénéficier de vues 3D intégrées de toutes les installations existantes, directement associées à l’historique des événements. Chaque élément du modèle, que ce soit l’enveloppe du bâtiment, un mur intérieur, un meuble, un espace, un équipement ou un groupe d'éléments, possède un identifiant unique. La codification standard en amont de l’ensemble de ces actifs et le transfert de leur carte d'identité aux outils de GMAO réduit considérablement les tâches associées au recensement du patrimoine. Petit bémol toutefois en ce qui concerne les bâtiments anciens qui, pour être intégrés au modèle, nécessitent lors de la mise en œuvre du BIM, un effort de collecte et d’enregistrement de toutes leurs informations numériques associées.

 

Au fait,  à Yuman, notre ambition est d’offrir une expérience utilisateur inégalée. Vérifiez-le immédiatement par un essai gratuit de la GMAO. D’ici 2 minutes, le temps de créer votre compte, vous découvrirez ce qui se fait de plus moderne dans cette catégorie de logiciels.

Vous pouvez également bénéficier d’une démonstration animée par l'un de nos consultants : booker une visioconférence

 

Bonne découverte et à très bientôt !

 

📰 Vous serez également intéressé par la lecture de :

 

Retour aux articles
News feed
Lundi 01 février 2021
Lundi 01 février 2021
Vendredi 29 janvier 2021
Vendredi 25 décembre 2020
Mercredi 23 décembre 2020
Lundi 14 décembre 2020
Samedi 12 décembre 2020
Vendredi 11 décembre 2020
Jeudi 10 décembre 2020
Mercredi 09 décembre 2020