Retour aux articles

Pourquoi la maintenance préventive est une priorité ?

Pourquoi la maintenance préventive est une priorité ?

Vendredi 25 décembre 2020

Des équipements en permanence opérationnels, une satisfaction client maximale, des ressources affectées à des missions et à des activités aux retombées positives directes sur la rentabilité de l’entreprise, constituent les indicateurs principaux d’une maintenance réussie. Pour ce faire, il est essentiel de diminuer la maintenance corrective au profit de la maintenance préventive. Découvrons pourquoi il est si important d’optimiser le ratio préventif/curatif.

> Pourquoi une GMAO pour la maintenance industrielle ?

Définition des 4 types de maintenance

On distingue classiquement 4 types de maintenance : Maintenance préventive, corrective, conditionnelle, prédictive :

Type 1 : La maintenance corrective est la méthode la plus basique. Elle est encore appelée curative ou plus rarement réactive. Elle couvre les dépannages ou réparations après défaut ou défaillance. En gros c'est trop tard !

Type 2 : La maintenance préventive va planifier les interventions récurrentes d'entretien, de contrôle et de mesure sur les installations techniques. Le plan de maintenance périodique ou PM ou PMP associant à chaque équipement une gamme de maintenance en constitue l'élément de base. On parle plus rarement de maintenance périodique, récurrente ou encore systématique

Type 3 : La maintenance conditionnelle est un sous-ensemble de la maintenance préventive. Ce n'est plus une période fixe ou un temps d'utilisation (relevé à partir de compteur de temps ou compteur horaire, etc) qui déclenche l'ordre de travail préventif, mais un état de l'installation surveillée (par exemple un témoin de plaquette de frein d'un véhicule)

Type 4 : La maintenance prédictive est la méthode la plus sophistiquée. Elle associe analyse de données (big data) et réseaux de capteurs pour anticiper la survenue d'une défaillance de l'équipement ou d'un de ses composants

Calcul du retour sur investissement

Commençons par évaluer le rapport coûts/bénéfices des actions nécessaires à la mise en place d’un programme de maintenance préventive. Listons ici les éléments à prendre en considération.

Du côté des coûts

En termes de coûts on retrouve :

  • Etude et analyse préalable
  • Gestion du projet et accompagnement au changement
  • Construction du programme dont élaboration de la liste des gammes de maintenance
  • Collecte des données telles que liste des actifs techniques, grandeurs à relever, etc.
  • Mise en place des procédures : périodicité, taille des équipes, définition des rôles, etc.
  • Sensibilisation des acteurs dont formation des intervenants : managers et techniciens
  • Sélection et achat des appareils permettant la mesure des grandeurs physiques
  • Sélection puis abonnement au logiciel GMAO en SaaS

Et du côtés des économies

Ce qui va augmenter pour le meilleur :

  • Augmentation de la durée de vie des équipements
  • Augmentation de la productivité
  • Augmentation de la motivation des équipes techniques qui passent en mode success 
  • Augmentation de la sécurité des personnels
  • Augmentation de la qualité de service : sécurité des usagers, disponibilité et réactivité

Ce qui va baisser pour le meilleur :

  • Diminution des arrêts imprévus
  • Diminution des demandes urgentes
  • Diminution des temps de réparation
  • Ralentissement de la dégradation des installations
  • Diminution des consommations d’énergie
  • Réduction des besoins de stock en pièces de rechange

Nous vous laissons faire vos estimations et calculs, mais nous pensons que, d’ores et déjà, vous pouvez vous retrousser les manches et démarrer votre programme de maintenance préventive sans plus attendre. 

Etat des lieux : avantages et bénéfices de la maintenance préventive

Si vous n’étiez toutefois pas encore convaincu, nous détaillons ci-dessous les inconvénients et les avantages d’un tel projet. Bon, côté inconvénient, et sauf si vos équipements ne tombent jamais en panne ce qui justifierait aucune nécessité de maintenance préventive, le seul que nous puissions relever est de faire attention de ne pas sur-maintenir le parc technique, autrement dit de trouver le niveau exact de maintenance préventive à réaliser. Le risque étant d’entraîner des surcoûts. Du côté des avantages et bénéfices la liste va s'avérer beaucoup plus longue...

Augmentation de la durée de vie des équipements

Les équipements étant suivis et inspectés régulièrement, les défauts mineurs qui apparaissent et pourraient les endommager sont repérés en amont et éliminés au fur et à mesure de leur apparition. Avec une maintenance préventive parfaitement exécutée, les équipements voient leur durée de vie considérablement s’allonger et leur fréquence de remplacement se réduire.

Augmentation de la productivité

Dans le secteur de l'industrie, c'est même un double gain de productivité. D'un côté, pour les équipes de production, qui voient le nombre d’arrêts intempestifs des machines se réduire considérablement et les opérations de maintenance effectuées exclusivement pendant les heures creuses ne perturbant pas ainsi le travail des opérateurs. Et d'un autre côté, pour les équipes de maintenance qui peuvent planifier et organiser à l’avance leurs interventions préventives et opérer en toute sérénité.

Augmentation de la motivation des équipes techniques

Par l’instauration d’une politique de maintenance préventive au sein de l'entreprise, le service de maintenance va voir son image de marque améliorée. Et cela, tant du côté des salariés de l'entreprise que du côté de la direction et des actionnaires. L'équipe de maintenance présentera un état de services largement amélioré et deviendra reconnue et estimée. Si l'on ajoute à cela un déroulement des opérations beaucoup plus fluide, des plannings de travail et des engagements toujours respectés, le personnel se trouvera valorisé et verra sa motivation renforcée.

Augmentation de la sécurité des personnels

Le dysfonctionnement d'une machine ou d’un équipement d’infrastructure peut avoir des conséquences dramatiques occasionnant des dommages physiques sur les opérateurs ou les usagers. Prenons l’exemple d’une machine sur un site de production au comportement déviant de la normale ou de la chute d’une cabine d’ascenseur. Une maintenance préventive parfaitement maîtrisée va considérablement réduire les risques pour les opérateurs de production mais également pour les intervenants de maintenance. Ainsi, intervenir en urgence et dans une situation stressante pour résoudre une panne conduit très souvent le technicien à une prise de risque en intervention bien supérieure à une intervention d’entretien qui sera toujours réalisée dans un climat plus serein.

Augmentation de la qualité de service : sécurité des usagers, disponibilité et réactivité

Est-il besoin de le noter, la qualité de service délivrée aux utilisateurs des équipements, aux usagers ou aux résidents des bâtiments va être impactée favorablement par la mise en place d’une maintenance préventive en remplacement des dépannages permanents, inévitables corollaire de la maintenance corrective.

Diminution des arrêts imprévus

Un parc d’actifs techniques parfaitement entretenu et contrôlé va bien évidemment permettre de diminuer drastiquement la survenue de panne et donc des arrêts de fonctionnement.

Diminution des demandes urgentes

Des actifs maintenus en parfait état de fonctionnement, présentant moins de défaillances, c’est moins de perturbation pour les usagers et les utilisateurs, entraînant une diminution drastique des plaintes, des demandes d'intervention et des ordres de travail.

Diminution des temps de réparation

Lorsqu’un problème survient néanmoins, le parfait état de l’équipement, va simplifier la réparation, raccourcir les délais de diagnostic et accélérer la réparation. De plus, des pièces trop usées qui se cassent endommagent souvent à leur tour d’autres pièces, occasionnant des dégâts, des coûts et délais de réparation supérieurs.

Diminution des consommations d’énergie

Le contrôle régulier des actifs, leur bonne lubrification, la prise de mesure telles que des consommations électriques permettant d’anticiper toute dérive vont largement favoriser la réduction des consommations.

Réduction des besoins de stock en pièces de rechange

La probabilité de la survenue de pannes catastrophiques étant limitée, il n’est plus nécessaire de détenir un stock tampon important pour pallier d’éventuels délais d’approvisionnement lors d'un besoin urgent. Les composants présentant un niveau de criticité élevé bénéficient de remplacement régulier. Les pièces peuvent ainsi être commandées à l'avance lorsque le remplacement est planifié. La gestion des stocks est simplifiée et la liste des pièces de rechange stockées peut ainsi être considérablement allégée. 

Des ressources en matériel toujours disponibles

Les matériels et outils nécessaires aux interventions sont toujours à disposition la majeure partie des interventions donc de l'utilisation d'un certain type de matériel étant planifiée à l'avance. Ils peuvent être également maintenus plus facilement en parfait état de fonctionnement et de calibrage.

Un contrat de services respecté

Si le service de maintenance est engagé auprès de son client interne ou externe via un contrat de SLA (Service Level Agreement), précisant le niveau de services attendu, la priorité donnée à la maintenance préventive sur la corrective va lui permettre de parfaitement tenir ses engagements.

Le meilleur pour la fin

Cher lecteur, deux possibilités si vous lisez ces dernières lignes et êtes arrivé à ce stade : vous avez lu l'article en entier et vous vous demandez pourquoi tout le monde n’est pas encore définitivement entré dans un mode full maintenance préventive ou, vous avez directement foncé à la conclusion, comme les lecteurs qui commencent un roman par la dernière page. Si vous êtes dans ce second cas, et il m’arrive moi-même de commencer par la fin, et si vous ne reprenez pas l’article depuis le début, vous n’aurez que la réponse au pourquoi la maintenance préventive n’est pas encore définitivement adoptée par tous. Trois pistes sur lesquelles je reviendrai très prochainement plus en détail : procrastination, culture et habitude d’entreprise pesantes et difficile à faire évoluer, pas de GMAO ou logiciel GMAO en place peu adapté et ne facilitant pas réellement la maintenance préventive. 

Avant de revenir dans un prochain article, sur la procrastination et l'inertie propre à chaque entreprise, détaillons le troisième facteur qui nous paraît essentiel. Le système informatique support de la maintenance, la GMAO, détiendra en effet toutes les informations permettant la parfaite réalisation du programme. Ainsi, pour parfaitement réussir dans la démarche de maintenance préventive, il est indispensable d'une part, de s'appuyer sur une GMAO moderne, simple et parfaitement adaptée au suivi du préventif et, d'autre part, de s'adjoindre les services d’un éditeur/intégrateur logiciel totalement engagé à vos côtés, dans ce processus d’amélioration. Les solutions et éditeurs de logiciel répondant à ces critères ne sont pas si nombreux. Le choix de votre partenaire informatique devra donc se faire avec le plus grand soin. 

 

A Yuman notre ambition est d’offrir une expérience utilisateur inégalée. N'attendez plus : démarrez un essai gratuit de la GMAO. D’ici 2 minutes, le temps de créer votre compte, vous découvrirez ce qui se fait de plus moderne dans cette catégorie de logiciels.

Vous pouvez également bénéficier d’une démonstration gratuite animée par l'un de nos consultants : booker une visioconférence

Bonne découverte et à très bientôt sur Yuman.

 

Rédacteur : Pascal Fievet, Yuman co-founder and CEO

 

📰   Vous serez également intéressé par la lecture de :



Retour aux articles
News feed
Mercredi 02 juin 2021
Lundi 01 février 2021
Lundi 01 février 2021
Vendredi 29 janvier 2021
Vendredi 25 décembre 2020
Mercredi 23 décembre 2020
Lundi 14 décembre 2020
Samedi 12 décembre 2020
Vendredi 11 décembre 2020
Jeudi 10 décembre 2020