News feed
News feed
Mardi 06 octobre 2020

Dernières nouveautés
🔧 Nouvelle page des maintenances
📝 Des rapports préventifs plus complets
💲 Davantage d'options sur les devis
et bientôt ... un nouveau design pour le mobile ✨

Lundi 22 juin 2020

Dernières nouveautés
✨Yuman se dote d'un nouveau design,
📅 D'une vue mensuelle sur le calendrier,
🛠️ D'un nouveau module Stocks et Achats,
📊 De KPI clairs et précis !

Mercredi 13 mai 2020
Lundi 11 mai 2020
Lundi 11 mai 2020
Lundi 11 mai 2020
Mardi 05 mai 2020
Lundi 04 mai 2020
Lundi 04 mai 2020
Samedi 02 mai 2020

Retour aux articles

Faut-il distinguer Enterprise Asset Management et GMAO ?

Faut-il distinguer Enterprise Asset Management et GMAO ?

Mercredi 15 avril 2020

Pour qualifier les solutions logicielles de gestion de maintenance on parle généralement de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO). Parfois, l’appellation de Gestion des Actifs d’Entreprise ou d’Enterprise Asset Management (EAM) est également rencontrée. Y-a-t-il toujours un distinguo à faire entre ces 2 terminologies ?

> Le digital au service de la maintenance

Qu’est-ce qu’un logiciel d'EAM et quelle est la différence avec un logiciel de GMAO ? Nous allons détailler les principales caractéristiques de ces solutions, répondre dans quelle mesure elles se différencient l'une de l'autre et quelle est leur place dans le monde de la maintenance d'aujourd'hui.

Rappel des faits

Lorsque ces solutions sont apparues, la GMAO et l’EAM étaient considérées comme ayant des approches différentes pour la gestion de la maintenance et ne s'adressaient pas à la même catégorie d’acteurs. La GMAO proposait un service répondant aux besoins du gestionnaire technique de maintenance, industriels et prestataires, quand l’EAM se destinait aux détenteurs de patrimoine immobilier multisite, opérant sur une échelle nationale voire internationale. L’EAM mettait davantage l’accent sur les aspects financiers, tels que les coûts d’amortissement des actifs techniques, les coûts de maintenance, les coûts des processus d’achats alors que dans la GMAO était plus orientée vers les aspects opérationnels de la maintenance.

Cependant, avec les solutions modernes de dernière génération présentes aujourd'hui sur le marché, la ligne de démarcation entre les deux approches semble s'estomper. Pour mieux comprendre et expliquer les principales spécificités de la GMAO et de l'EAM, revenons 40 ans en arrière...

Dans les années 80, lorsque les premiers systèmes de GMAO ont été introduits sur le marché ils avaient comme but de remplacer les systèmes de maintenance manuels. Dans un premier temps essentiellement destinés aux sites industriels, ils se sont progressivement orientés vers la maintenance immobilière en proposant des solutions de plus en plus adaptées à :

  • la gestion des bons de travail
  • le calendrier de maintenance préventive
  • la gestion des stocks de pièces de rechange
  • … l’historique des événements des actifs techniques

En parallèle les logiciels d’EAM ont été développés en réponse aux attentes des grandes organisations comprenant que la maintenance n'était pas limitée à un seul service, mais nécessitait une prise en compte globale de l’activité. Traditionnellement, ces systèmes intégraient des fonctionnalités de gestion de maintenance, et mettaient particulièrement l’accent sur :

  • Le cycle de vie des biens techniques
  • Une approche financière
  • Une aide à la décision

Les solutions d’EAM étaient souvent très coûteuses et réservées aux groupes internationaux.

20 ans plus tard au début des années 2000, l'émergence d'Internet dans les applications professionnelles a totalement bouleversé le paysage numérique. Avec l'amélioration de la technologie, l’apparition des data-centers, les puissances de calcul et de stockage se sont accrues de façon exponentielle permettant aux éditeurs de GMAO d’intégrer plus de services et des outils de reporting et d'analyse de plus en plus sophistiqués avec comme effet la réduction de l’écart entre la GMAO et l’EAM.

Plus précisément, que recouvre l’EAM ?

Un logiciel EAM permet de gérer le cycle de vie des actifs physiques d’une entreprise au travers de tous ses départements et de tous ses sites. Ces solutions assurent le suivi de l'utilisation des équipements, la gestion des calendriers de maintenance afin d’optimiser la durée de vie des actifs et leur coût d’exploitation. 

Gestion du cycle de vie des actifs : c’est le coeur d'une solution EAM. Elle permet de maximiser l'efficacité et la rentabilité de tous les actifs depuis leur mise en service jusqu’à leur remplacement. Cela comprend la planification et la conception, l'approvisionnement et l’installation, la mise en service, l'exploitation, la maintenance et le démantèlement.

Gestion des Ordres de Travail : Une fois qu'un problème a été diagnostiqué, le logiciel EAM peut automatiquement attribuer un bon de travail à une équipe technique d’un service interne ou d’un sous-traitant externe pour effectuer la réparation. De la création et de la modification au suivi et à l'établissement de rapports, les systèmes EAM supportent tous les aspects de la gestion des interventions techniques.

Gestion du catalogue de pièces, des stocks : la mise à jour des catalogues de pièces détachées, leur imputation sur les équipements, la tenue de l'inventaire, la gestion des stocks multi-sites, multi-entrepôts représentent des coûts de fonctionnement financiers très importants pour les entreprises. L’EAM prend en charge ces processus et workflows et permet d’améliorer le contrôle des approvisionnements et de gérer les stocks proactivement.

Gestion des ressources humaines : l’organisation des RH pour le management des équipes techniques, les recrutements, l’évaluation, la gestions des talents, la formation, la certification des salariés et des contractants, les calculs de charges et de capacités sont des fonctions couvertes par les logiciels d’EAM pour en permettre un meilleur contrôle.

Gestion des contrats : l’EAM pilote les contrats de service de toute nature, depuis leur signature à leur achèvement : contrats de service avec les clients (avec vérification des engagements contractuels portés par les SLA - Service Level Agreement), les partenaires, les fournisseurs et les employés.

Gestion financière : L’EAM rassemble les données permettant une analyse financière poussée des installations techniques et logistiques. Il peut également s'intégrer à des logiciels financiers courants pour faciliter la gestion de la comptabilité et des dépenses liées aux projets. 

Analyse et rapports : les solutions d’EAM sont capables de créer des rapports sur tous les aspects du patrimoine technique de l’entreprise. Des indicateurs clés de performance (KPI) sont proposés pour répondre aux questions à se poser lors d’un process de décision :

  • Combien de fois un actif technique est-il tombé en panne ?
  • Quel est l'impact des temps d'arrêt sur la productivité ?
  • Quels sont les coûts associés à chaque panne et réparation ?
  • Combien de fois cet actif va-t-il tomber en panne à l'avenir ? 
  • Quels sont les coûts associés potentiels ?
  • Quels sont les coûts du préventif ?
  • Que va coûter le remplacement de l’actif ?
  • Quand l’actif doit-il être remplacé  ?
 

Qu'en est-il de la GMAO ?

Au départ, la GMAO était essentiellement un outil de pilotage et d’organisation des opérations de maintenance : planification et répartition du travail des équipes techniques, amélioration de l'efficacité, historisation des informations, aide à la prise de décision, respect de la conformité réglementaire, etc.

Pour une vue complète de ce que couvre une GMAO et de ses avantages nous vous invitons à lire l’article Comprendre la Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur.

Mais pas seulement : les éditeurs de GMAO, ont su étendre les fonctionnalités de leurs produits et services pour répondre à la diversité des besoins des entreprises et sont désormais dotés de fonctionnalités puissantes de gestion du cycle de vie des actifs techniques et d’analyse financière.

Par ailleurs, les technologies cloud offrant une scalabilité illimitée - cf. un nombre d’utilisateurs, d’équipements, de sites illimités - permettent à leurs solutions d’être déployées dans les entreprises de toutes tailles sur des territoires géographiques trans-nationaux.

Conclusion

Avec les progrès technologiques et l'évolution des pratiques en matière de maintenance, les éditeurs de GMAO innovants ont étendu les fonctionnalités de leurs logiciels, effaçant ainsi la frontière entre GMAO et EAM. Leurs applications englobent les tâches liées à la gestion du patrimoine, à la comptabilité, aux finances, aux ressources humaines et aux achats à l'instar des EAM.

Les logiciels d’EAM et de GMAO sont-ils donc différents et doivent-ils être distingués ? Non, plus maintenant.

Au fait, notre ambition est d’offrir une expérience utilisateur inégalée. Vérifiez-le immédiatement : essayer gratuitement la GMAO. D’ici 2 minutes, le temps de créer votre compte, vous découvrirez ce qui se fait de plus moderne dans cette catégorie de logiciels.

Vous pouvez également bénéficier d’une démonstration animée par l'un de nos consultants : booker une visioconférence

Bonne découverte et à très bientôt.

 

📰 Vous serez également intéressé par la lecture de :

 

Retour aux articles