Retour aux articles

GMAO et maintenance des data centers

GMAO et maintenance des data centers

Mardi 22 février 2022

Les data centers occupent une part de plus en plus importante dans notre société. À l’ère du tout numérique, les data centers sont indispensables autant pour répondre aux enjeux stratégiques des États et des entreprises, que pour accompagner chacun d'entre nous dans sa vie de tous les jours. Ainsi, sans data centers, pas d'internet, de mails, de messageries, de télétravail et, moins de rencontres, de réservations, de shopping, de séries, de musique, etc.

Pour mieux comprendre la petite histoire des data centers, il faut s’intéresser au data management (gestion de données). En 1890, Herman Hollerith, le fondateur d’IBM, invente une carte perforée qui permet d’enregistrer et d’aider au calcul du recensement des États-Unis. À cette première innovation, suivront les bandes magnétiques, les disques durs, les data centers et enfin le Cloud Computing.

Aujourd’hui les plus grands data centers dépassent les 500 000 de m², soit plus de 50 hectares ! Certains, à l’instar de Tahoe Reno 1 de la compagnie Switch aux États-Unis annoncent désormais fonctionner à 100 % avec de l’énergie renouvelable.

Cependant, on peut se demander comment de tels data centers peuvent fonctionner sans tomber en panne ? Nous allons voir dans cet article l’importance de l’excellence dans l’organisation et le suivi des opérations de maintenance pour garantir aux clients des taux de disponibilité de 100 % et l’accessibilité aux données 24h/24 et 7J/7. On découvrira également comment un logiciel de gestion de maintenance – une GMAO – va considérablement aider les professionnels du domaine dans la poursuite de cet objectif.

Le secteur des data centers

Rappelons que les data centers sont des lieux physiques qui regroupent des installations informatiques et de stockage en réseau (ordinateurs, serveurs, routeurs, commutateurs, disques durs, etc.). Le but étant que ces données stockées soient ensuite partagées à sa cible. Lorsqu’un data center est au cœur d’une entreprise, on parle alors de réseau interne ou privatif ou encore de Cloud privé. Et lorsqu’un data center est externalisé, on parle de data center en colocation, Cloud public ou encore de Cloud Computing. Ce dernier peut avoir des données partagées avec plusieurs entreprises ou va, plus largement, permettre le stockage et le partage de ces données au plus grand nombre par le biais d’Internet.

Selon Allied Market Research, la part de marché du secteur du data center a été estimée à plus de 187,35 milliards de dollars en 2020. Elle devrait atteindre 517,17 milliards de dollars d’ici à 2030, avec un TCAC de 10,5 % de 2021 à 2030. De tels chiffres s’expliquent par le déploiement de la 5G, la montée en puissance du Cloud, des IoT (Internet of Things), le développement des Intelligences Artificielles et de l’automatisation et enfin la nécessité d’avoir une sécurisation infaillible de ses données.

Installés au plus proche des clients pour rendre le transfert de données plus efficace, la multiplication des installations de data centers est primordiale. En 2021, on compte à plus de 64 zettaoctets (un zettaoctet équivaut à mille milliards de gigaoctets) le volume de données numériques créées ou répliquées dans le monde. Afin de répondre à la demande toujours plus croissante, une étude Statista prédit que ce volume dépasse les 180 zettaoctet d’ici à 2025. Cela correspond à une croissance moyenne annuelle de près de 40 % en seulement 5 ans.

Pour stocker toutes ces données, la plateforme Cloudscene compte plus de 8 100 gros centres de données dans plus de 110 pays en octobre 2021. La France est classée au 8e rang mondial avec ses 247 data centers. À savoir qu’au moins 50 % de ces centres de données appartiennent aux géants Google, Amazon, Facebook et Microsoft.

La maintenance des data centers

Pour faire fonctionner parfaitement un data center, l’équipe opérationnelle doit prioriser 4 points essentiels : l’énergie, le refroidissement, la redondance et la sécurité. Le défi principal des data centers est de s’assurer que tous ses systèmes fonctionnent correctement, auquel cas une panne pourrait engendrer de lourdes conséquences. Ainsi, en mars 2021, le leader français OVH a notamment connu un grave incendie. Cet incident, qui pourrait provenir d’une erreur de maintenance au niveau des onduleurs, a paralysé près de 3,6 millions de sites Internet hébergés dans leur data center. Avec ces fortes conséquences sur ses clients et, à quelques jours de l'entrée en bourse de cet opérateur cet accident n'était pas vraiment pas le bienvenu pour la société.

Pour éviter tout accident, il est essentiel d’effectuer de la maintenance préventive sur tous ses actifs. Au niveau de la salle des serveurs, un contrôle des serveurs, des baies de stockage, des équipements en réseau (routeurs, switch, lord balancer, proxy, etc.) et de sécurité (firewall, etc.) est à effectuer régulièrement. Pour alimenter tous ces équipements et leur permettre de fonctionner sans arrêt, les data centers ont besoin d’être alimentés en électricité en continue et en grande quantité. Une vérification de l’alimentation électrique est donc impérative pour éviter toute panne ou départ de feu. Il faut ici s’attarder sur l’enjeux du parfait fonctionnement des armoires électriques, des transformateurs et des onduleurs qui réceptionnent, traitent et emmagasinent des quantités de courant électrique vertigineuses. Ces équipements, malgré l’existence de groupes électrogènes de sécurité, ne doivent jamais subir de micro-coupures, de surtensions ou de baisses de tension. Dans cette optique, il est vital de vérifier très fréquemment les disjoncteurs, les sectionneurs et les relais thermiques.

L’autre mission de maintenance importante se situe au niveau de la gestion de la chaleur dégagée par les serveurs. Que le système de climatisation et de refroidissement s’effectue par air ou par eau, il est impératif de veiller à ce que la salle des serveurs soit maintenue entre 23 et 26 degrés. Les systèmes de ventilation et/ou de free cooling, ainsi que le centre de traitement de l’air devront, quant à eux, être nettoyés de toute poussière pour bien laisser se diffuser l’air froid jusqu’aux serveurs et régulièrement entretenus et contrôlés.

Ensuite, la duplication des composants ou redondance, permet de faciliter la maintenance lorsqu’un actif tombe en panne. Il est alors possible de remplacer des pièces défectueuses ou en fin de vie, ou encore de changer une ancienne pièce par sa nouvelle version. Enfin, pour garantir une sécurité infaillible de toutes les données stockées, un data center doit réaliser des actions de maintenance au niveau de son système de sécurité (sas d’entrée, caméra, etc.). Mais alors comment faciliter la mise en place de toutes ces maintenances ? C’est ce que nous allons traiter en abordant le sujet des outils de GMAO.

L’apport de la GMAO pour les data centers

Un outil de GMAO, ou gestion de la maintenance assistée par ordinateur, permet de visualiser, de planifier, d’analyser et d’optimiser les données recueillies pour minimiser les risques de panne de ses actifs. En tant que professionnel du secteur du data center, la GMAO vous permet de prévoir les tâches nécessaires à effectuer par vos équipes et prestataires, via des rapports analytiques précis. Les informations de chaque service y sont recensées pour permettre à chacun de travailler plus sereinement et efficacement.

Cette prédiction des risques vous permet de réduire vos coûts de maintenance en intervenant en amont de la panne. Vos actifs sont ainsi bien suivis et vous pouvez consulter l’historique de vos actions. En plus du suivi des capacités, de la gestion de la configuration et des rapports établis, les logiciels de maintenance permettent de faire de la gestion des stocks pour ne jamais manquer de pièces de rechange, etc.

L’outil de maintenance peut également aider à optimiser la sécurisation des équipements. Des procédures de sécurité peuvent être incluses dans les missions de travail, permettant ainsi aux techniciens de prendre conscience des risques. Par ce fait, ils seront par exemple préparés à réviser les systèmes d’extinction d’incendie. Chaque mission effectuée sur le système de sécurité préparera votre personnel aux différentes inspections.

Conclusion

Pour conclure, nous pouvons dire sans mal que les data centers ont une lourde pression au niveau de leur fonctionnement. À l’ère du tout numérique, les accidents doivent être totalement éliminés, d’où l’importance du rôle de la maintenance et de la GMAO pour aider les professionnels du domaine. Une bonne GMAO saura évoluer avec les équipements suivis et ainsi garantir un fonctionnement pérenne. Plus vous saurez être prédictif et novateur, plus vos dépenses en maintenance seront diminuées et plus vous obtiendrez un rendement important. Enfin, vous pourrez être plus compétitif en proposant un service sécurisé performant à vos clients.

Retour aux articles
News feed
Jeudi 06 octobre 2022
Mercredi 08 juin 2022
Mercredi 27 avril 2022
Vendredi 22 avril 2022
Vendredi 25 mars 2022
Vendredi 25 mars 2022
Vendredi 25 mars 2022
Vendredi 25 mars 2022
Vendredi 25 mars 2022
Vendredi 25 mars 2022