News feed
News feed
Vendredi 25 décembre 2020
Mercredi 23 décembre 2020
Lundi 14 décembre 2020
Samedi 12 décembre 2020
Vendredi 11 décembre 2020
Jeudi 10 décembre 2020
Mercredi 09 décembre 2020
Mardi 06 octobre 2020

Dernières nouveautés
🔧 Nouvelle page des maintenances
📝 Des rapports préventifs plus complets
💲 Davantage d'options sur les devis
et bientôt ... un nouveau design pour le mobile ✨

Lundi 22 juin 2020

Dernières nouveautés
✨Yuman se dote d'un nouveau design,
📅 D'une vue mensuelle sur le calendrier,
🛠️ D'un nouveau module Stocks et Achats,
📊 De KPI clairs et précis !

Mercredi 13 mai 2020

Retour aux articles

Aujourd’hui, je connecte ma GMAO à ma GTB !

Aujourd’hui, je connecte ma GMAO à ma GTB !

Samedi 12 décembre 2020

GMAO, GTB, ou encore GTC. Au cours de nos échanges avec nos clients, acteurs du secteur de l’immobilier, nous percevons souvent de la confusion entre ces différentes catégories de logiciels. Pour plus de clarté, nous présentons ci-dessous ce qui se cache derrière ces acronymes et comment une gestion technique peut s'interconnecter à une GMAO au bénéfice d’une maintenance facilitée et améliorée. Enfin dans le meilleur des mondes… mais je ne vais pas vous spoiler la suite de l’article.

Faut-il dire GTB ou GTC ?

Si la GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) appartient à une famille différente de solutions logicielles, la GTC et la GTB couvrent des notions tellement rapprochées qu’il peut-être difficile de les différencier. Commençons donc par y voir plus clair en ce qui concerne ces 2 catégories de gestions techniques.

La GTC est l'acronyme de Gestion Technique Centralisée. Il s'agit donc d'un système de centralisation et de traitement des données collectées pour un seul domaine technique, tels que le chauffage, la climatisation, la ventilation, l’éclairage, les systèmes d'alimentation électrique, les systèmes de lutte contre l'incendie, les systèmes de sécurité, etc. La solution peut rassembler les données d’un ou de plusieurs sites. Elle utilise un ensemble de capteurs reliés via un réseau de communication et un protocole d’échange le plus souvent propriétaire. On peut citer à titre d’exemple les solutions de différentes marques telles que Siemens, Schneider, Sofrel, Trend ou encore Sauter. 

A noter que l’on employait autrefois les termes de télégestion ou télésurveillance pour parler de GTC. Évitez de les employer dorénavant au risque de passer pour un has been. En revanche ajouter réseau IoT à votre vocabulaire donnera un sacré coup de jeune à votre discours. IoT pour Internet of Things. Elémentaire, mon cher Watson ! cf. l'article l'avenir radieux de la maintenance.

La GTB, acronyme de Gestion Technique des Bâtiments, est l'ensemble des systèmes matériels et logiciels permettant la collecte et le traitement des données provenant d'un même site, afin de superviser l’ensemble de ses actifs et de suivre les consommations d'énergie. Pour simplifier on peut dire que la GTB dans le tertiaire ou le résidentiel collectif traite les mêmes éléments que la domotique pour la maison particulière et fait cela sur une plus grande échelle. Les lots techniques couverts par la GTB sont ainsi :

  • Les équipements liés au confort des occupants : chauffage électrique ou au gaz, climatisation, ventilation, éclairage, stores, volets roulants, etc.
  • Les installations de détection intrusion, vidéo-surveillance
  • Les dispositifs de contrôle d’accès
  • Les ascenseurs

Si les SSI, pour Systèmes de Sécurité Incendie, peuvent être reliés à la GTB via une passerelle, les équipements concourant à la sécurité incendie du bâtiment doivent toujours être gérés indépendamment, conformément aux normes et réglementation en vigueur dans chaque pays.

La GTB intègre également la gestion des consommations et le pilotage de la performance énergétique du bâtiment.

Ainsi, même si les principes de fonctionnement restent les mêmes, la GTC et la GTB se distinguent par leur différence d’échelle, la dernière centralisant la gestion des installations de différents domaines techniques à la fois. Ces 2 solutions fonctionnent selon les implémentations, soit en mode lecture seule (remontée de data telles que surveillance d’alarmes ou de schémas synoptiques de visualisation), soit en mode lecture/écriture, mode dans lequel il est possible d’agir à distance sur l'installation : ouverture ou fermeture d’une vanne, allumage ou extinction de l’éclairage, etc.

La définition de la GMAO

Bon, là on va faire court, et je vous invite à vous reporter à l'excellent article comprendre la GMAO... 😉

Bref résumé tout de même : un logiciel de Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO) est conçu pour manager les opérations de maintenance préventive et curative à conduire sur un bâtiment et sur l’ensemble des actifs qu’il contient et qui participent à son bon fonctionnement et à la sécurité et au confort de ses usagers. 

Les principales fonctionnalités d’une GMAO immobilière sont :

  • Répartition des interventions en temps-réel
  • Calendrier partagé
  • Cartographie
  • Photos et signatures
  • Bons d'Intervention personnalisables
  • Interventions multi-tech et multi-passage
  • Notifications en temps réel techniciens et managers
  • Recensement des zones, locaux, espaces du site
  • Recensement des équipements installés
  • Suivi du cycle de vie de chaque installation
  • Gestion des plans de maintenance préventive
  • Génération des interventions préventives
  • Suivi en temps réel du bon déroulement des opérations
  • Construction du carnet d’entretien numérique des installations
  • Indicateurs de mesure de la performance

L'interconnection de la GTB à la GMAO

A l'aide de la GTB, les responsables techniques des bâtiments peuvent facilement suivre comment les principaux éléments de leurs installations fonctionnent sur la base des données collectées. La Gestion Technique du Bâtiment leur permet d'assurer contrôle et ajustement à distance de tous les systèmes connectés afin d'optimiser leur performance, d'assurer le suivi de la consommation énergétique du bâtiment et de contribuer aux économies d'énergie. En outre, la GTB permet de générer facilement des rapports, de visualiser les données et de créer des alertes pour avertir les utilisateurs lorsque les seuils limites fixés de certaines grandeurs sont atteints ou lorsqu’il y a défaillance d’un actif. Mais en aucune manière, une GTB ne répare ou n’entretient les composants. Seuls les techniciens sont en mesure de réaliser ces opérations. Et pour organiser efficacement leurs missions, une GMAO moderne leur est indispensable. Ca tombe bien. Yuman n’est-il pas le futur de la GMAO ?

Pour résumer, on a d’un côté des logiciels qui enregistrent énormément d’informations, ce sont les Gestions Techniques, et de l’autre des logiciels qui organisent les interventions et facilitent le travail des techniciens. L’évidence est là : il faut que les données techniques soient passées aux techniciens et aux responsables de maintenance pour leur augmenter la connaissance. Et cela doit se faire via la GMAO.

Hélas, le constat va être douloureux. Si les bénéfices d’une intégration réussie sont évidents, on ne peut que constater que très peu d'organisations ou de services de maintenance ont avancé dans ces projets. Rares sont les entreprises qui ont réussi à établir une connexion entre la GTB et leur GMAO, ou même qui utilisent régulièrement les alertes issues des réseaux de capteurs, pour améliorer l'entretien, la fiabilité, le traitement et la performance énergétique des actifs. 

Cela soulève plusieurs questions :

  • Pourquoi ces données qui apparaissent sur les postes de supervision ne sont-elles pas transmises à la GMAO ?
  • Pourquoi le technicien sur le terrain, lorsqu'il arrive en face de l’équipement qu’il a à entretenir ou à dépanner, ne dispose-t-il pas des données techniques qui lui seraient précieuses pour réaliser son diagnostic ou entreprendre spécifiquement certaines opérations d’entretien ?
  • Existe-il un réel frein technologique qui empêche le partage de ces informations ?

De plus en plus de bâtiments et d’actifs sont désormais équipés de capteurs de surveillance et de contrôle électronique de l'état de fonctionnement et des performances. Les données sont là, disponibles. Cependant, le lien entre ces informations sur l'équipement et les opérations du personnel de maintenance, qui pourrait en tirer un grand profit, n’est que très rarement réalisé. 

A ces questions, les services apportent généralement des réponses court-termistes :

  • Notre système de GTB est contrôlé par une équipe distincte et il est très difficile de transmettre les informations à l’équipe de maintenance
  • Pour faire parler les systèmes, il faut une interface personnalisée et nos informaticiens sont trop occupés ou n'ont pas l'expérience nécessaire pour créer la passerelle
  • Notre logiciel de GMAO est trop complexe, peu efficace et ne dispose pas d’une application mobile (si si vous allez rire mais la majorité des GMAO ne sont toujours pas mobiles) et donc, de toute manière, les techniciens n’auront pas les infos sur le terrain
  • Nous sommes trop occupés par la sécurité au quotidien pour consacrer du temps à ces projets
  • L'entretien est confié à des sous-traitants à qui nous ne souhaitons pas directement transmettre les informations que nous collectons

Ainsi, dans le meilleur des cas, ce que l’on rencontre se limite à la transmission des alertes critiques remontées par la GTB au logiciel de GMAO et qui va déclencher automatiquement une demande d’intervention. Cet échange se faisant soit au travers d’une API (Application Program Interface) mais le plus souvent par un mail parsé ou un dépôt de message sur un répertoire FTP. Vive le bon vieux temps en somme 😁

Une conclusion pleine de promesses

Soyez certains qu’à Yuman nous disposons des compétences, des technologies et du sens de la satisfaction client pour assurer aux utilisateurs de notre solution de GMAO, de pouvoir bénéficier de ces partages d'informations. L'objectif étant de construire ensemble une plateforme de maintenance basée sur les comptages, les alertes/alarmes et toutes données précieuses collectées par les systèmes de GTB en place. Et on ne lâchera rien, car nous savons d'expérience que c’est bien la condition indispensable pour bénéficier du retour sur investissement de la mise en œuvre des solutions de gestion technique. Réussir l'association GTB - GMAO c'est l'assurance d'une stratégie de maintenance et de suivi des performances basée sur l'état des équipements. A la clef : gains de productivité, augmentation de la qualité de service et réduction des coûts.

 

En plus, notre ambition est d’offrir une expérience utilisateur inégalée. Alors n'attendez plus. Démarrez un essai gratuit de la GMAO. D’ici 2 minutes, le temps de créer votre compte, vous découvrirez ce qui se fait de plus moderne dans cette catégorie de logiciels.

Vous pouvez également bénéficier d’une démonstration animée par l'un de nos consultants : booker une visioconférence

 

Bonne découverte et à très bientôt !



Retour aux articles